18 mars 2010

J-2

Contexte :
Conversation Msn ayant eu lieu vers 13h, entre N. (mon ex, prof d'histoire dans mon ancien lycée) et moi.

Extrait :


N. : "C'est bien samedi, le concours?"
Moi : "Oui. pourquoi?"
N. : "Tu es sûre de toi ?"
Moi : "Stop. Je sais ce que tu en penses : en dehors de la prépa, point de salut. Je suis grande, N. Assez grande pour faire des choix, seule"
N. : " Elle en dit quoi S. ?"
Moi : " Ça suffit ! "
N. : "Tu n'acceptes jamais mes remarques ! Tu es inconsciente ! Si tu as ce concours, je te connais, tu vas y aller"
Moi : " Et alors, N. ? Je ne suis pas comme tu le voudrais, on le sait toutes les deux... Je ne serai pas normalienne, je ne serai pas historienne, et je n'aurai sûrement pas la carrière dont tu rêves pour moi. Tu t'en remettras, moi aussi. Je n'ai plus 16 ans, je ne suis plus la petite fille malléable que tu as connue"
N. : " V. est d'accord avec ton choix?"
Moi : "Tu comptes faire le tour des femmes qui comptent ou ont compté dans ma vie?"
N. : "Tu ne réponds pas..."
Moi : "Parce que j'ignore si elle est d'accord, je ne lui ai pas demandé, on n'en a pas parlé. Et surtout, ça ne la regarde pas plus que toi."
N. : "Bien"
Moi : "Et puis, elle a la délicatesse de ne pas m'imposer ses opinions, du genre : "Bouh Sc-po, c'est LE mal" "
N. : "Sainte V. priez pour nous ! "
Moi : " Tu m'agaces et me fais perdre mon temps, N."
N. : " Tu n'écoutes que V. quand il s'agit de tes études, tu vas tomber de haut."
Moi : " Tu te trompes. Je ne l'écoute pas plus que d'autres. Je ne sais même pas pourquoi tu me parles de V. Elle n'a aucun rapport avec Science-po ! Je vais aller bosser. Passe une bonne journée "
N. : " R. ?"
Moi : "Oui?"
N. : "Si tu le réussis, je serais fière de toi, malgré tout..."
Moi : "J'y crois moyennement...Mais merci de l'avoir dit. Bonne journée."
N. : "Tu es loin..."
Moi : " Oui, et ça fait deux ans, N., que je suis loin. Je vais vraiment travailler."
N. : " Bon courage..."


Conclusion : Je suis en pleine crise de "Ai-je bien raison de tenter les concours Sc-po? Ne devrais-je pas rester en prépa? Suis-je prête à partir? Est-ce que j'ai bien pesé le pour et le contre? Pourrais-je supporter une telle distance avec les gens que j'aime?"
Merci N...

Posté par mellephilo à 15:15 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur J-2

    Hm. Je ne dirai pas ce que je pense de la conversation.
    En revanche...
    Ne laisse pas les autres décider pour toi, te faire prendre la tête avec des trucs de je ne sais quel acabit. C'est TA vie, ce sont TES projets
    Trève d'affirmations péremptoires.

    C'est normal que tu t'interroges! Passant le concours également, je parle en connaissance de cause. C'est très bien que tu tentes durant l'hypo (perso, je suis en khâgne, ce qui est un peu plus dur à concilier...)! Au pire, ça te fait un galop d'essai pour l'année prochaine (honnêtement, si tu tiens à passer science-po, je te conseillerais la fac, ça te fait moins de pression et de travail). Si tu l'as, c'est super. Autrement, c'est pas grave. Pour le reste, tu verras au moment des résultats. Que tu le tentes, c'est déjà ça.
    Ne te prends pas la tête
    (n'empêche, un peu long comme 1er commentaire ici...^^")

    Posté par Sophie, 18 mars 2010 à 19:09 | | Répondre
  • Tu le passes. Tu y vas. Tu le passes sans réfléchir. Tu auras tout le temps après. Je ne terminerai pas par un 'Et surtout, tu l'emmerdes'. Je le pense très fort.

    Posté par Avant l'averse, 18 mars 2010 à 21:55 | | Répondre
  • @ Sophie : Les khâgneuses sont plus sages que les hypokhâgneuses
    J'ai essayé de le vivre comme un entraînement, surtout qu'à mon avis Aix sera un gros, gros, gros échec, même si je n'ai pas l'impression de l'avoir totalement raté. J'ai rencontré des gens qui tentaient Sc-po pour la 3ème fois (concours commun + Paris lorsqu'ils étaient en terminale, puis concours commun et les IEP de province à BAC +1, et là IEP de province à BAC +2...),du coup, je crois très moyennement en mes chances !

    Tu passes quels IEP, Sophie?

    Bises !

    Posté par Melle Philo, 21 mars 2010 à 09:56 | | Répondre
  • @ Mademoisaile (décidément, je ne parviens pas à me faire à l'averse !) : J'y suis allée, je l'ai passé!

    Posté par Melle Philo, 21 mars 2010 à 09:59 | | Répondre
  • Je dirais surtout que les khâgneuses sont peut-être plus fatiguées ^^"
    Le nombre d'années ne fait pas forcément le niveau. Quand je me suis inscrite pour passer le concours d'entrée de Lille en 2e année, j'étais la 1258e candidate (maintenant, tu as ta réponse ). Ça me fait assez peur, mais j'estime que chacun n'a pas plus de chance qu'un autre (enfin, ce sont surtout les autres qui me le disent lorsque je stresse).
    Sur ce genre de concours, le hasard joue une grande part : si tu tombes sur un sujet qui te parle, c'est tant mieux! Autrement...
    Et puis la prépa, malgré tout, ça t'a offert un certain "bagage" pour affronter les concours, ce qui importe. Que tu l'aies vécu comme un entrainement, c'est bien. Je pense faire de même lors de mon concours, bien que je n'arrive pas à m'en convaincre totalement...

    Et toi, tu passes quoi d'autre? Je ne suis pas sûre d'avoir tout bien suivi... ^^"
    Bises à toi aussi

    Posté par Sophie, 21 mars 2010 à 12:20 | | Répondre
Nouveau commentaire